•  Amical bonsoir (vous, vous êtes au dodo).

    Ici on dit du survenant qu'il est celui qui survient de quelque part et s'invite, et dans un sens plus large il s'agit chez-vous de celui (celle) qui se joint inopinément au groupe. J'avais posté aux fêtes passées quelques pièces (durement) arrachées au PSR S970 nouvellement arrivé. Quelques mois d'heureux labeur peaufineront depuis quelque peu la technique, et me voilà survenant.

    Je joins donc, à la suite et sans prétention, Les Gens de mon Pays de Vigneault, et pour faire plus complet, en mp3, midi, et pdf format débutant et notation plutôt maison (merci Musescore -quel bel objet d'apprentissage et de développement-).

    Comme le clavier ne m'est pas encore très familier et que j'ai vu qu'il y a chez Fred un coin guitariste, j'en profite pour  abuser et acheminer Hier encore  (mp3 et pdf paroles-accords en E), du grand regretté.

    Finalement une parodie qui se veut d'actualité, empruntée à Félix, et qui, comment dire, s'exprime d'elle-même; en mp3 avec une notice de présentation.

    Merci, beaux becs du Québec, et au plaisir. 

    Gilles

     

    Télécharger « Contumag.-comments.pdf »

     

     

     


    2 commentaires
  • Bon matin (souvenez-vous, H-5 ou H-6 chez-nous, dépendamment qu’on soit en heure d’été ou non). J’avais donc concocté quelques airs du temps des Fêtes que je m’aventure à partager. J’ai cependant une première question : comme il est possible qu’elles soient originalement créées en format midi, vaudrait-il la peine que je les fasse suivre également dans ce format, dans la perspective qu’un musicien mieux formé que moi soit intéressé à améliorer le résultat si le cœur lui en chante (pourrait-on ainsi l’exprimer). Sont donc ici joints quatre morceaux pondus tels quels sur le PSR S970 (quel bel engin), qui ne demanderont à quelque bon samaritain que de les aider à devenir plus audibles au besoin.

     

    Quelques notes sur les morceaux: Jingle Bells (Vive le vent) et Silver Bells (C’est Noël –ici-), ainsi que Sainte Nuit sont des hymnes familiers. Quant au Sentier de Neige, alors là il est typiquement pure laine québécoise : on nous rebat ici agréablement les oreilles en cette période de l’année avec cette mélodie charmeuse, dont la seule tare consiste cependant dans le fait que le texte approximatif des paroles n’en était malheureusement point issu d’une plume de qualité Aznavourienne. 

     

    Recevez donc nos meilleurs vœux de saison (quoiqu’ici, en ce matin du 21 décembre, le Noël blanc qui reposait il y a quelques jours encore sur plus de 50cm de neige est en train de se faire évincer par le déversement ininterrompu d’un déluge d’eau glacée). 

    Rien n’est parfait, soupira le renard.

     

    Beaux becs du Québec,

    Gilles

     


    13 commentaires
  •  

    Un envoi de Musithem !!!

     

    Bien le bonjour chez-vous,

     Pour ce premier envoi, en guise d’introduction, Et trouvant prétentieux de trop parler de soi,

    J’ai préféré me taire, laisser errer les doigts Et pensé concocter une petite chanson…

     … s’offrant à vous avec cette présentation :

    ________________________________________________

    « En ces temps improbables de haine et de colère

    Où l’homme néanmoins ne manque de célébrer

    La fin d’une guerre, qui de peu l’anéantît,

    La mémoire lui manque, et lui fait oublier

    Que le spectre rôde encore : il ne s’est qu’assoupi,

    Et pourrait ranimer la fureur d’hier.

     

    Que la paix est fragile, voire contre nature,

    Dans ce monde troublé, où s’animent à nouveau

    Des guerriers infernaux au verbe acrimonieux,

    Propulsés par ces mêmes meneurs de troupeaux,

    Qu’on ne vît arriver, ignorant le sérieux

    D’une haine porteuse de funeste aventure.

     

    Et en pareils temps troubles, il est bon quelquefois

    De s’arrêter un peu, question de respirer.

    Et de cette chanson, qui survivra aux guerres,

    Querelles et conflits dont l’homme a le secret

    N’en retenir qu’un brin serait une bonne affaire.

    Joyau de notre répertoire québécois » :

     

    ‘’ … Quand les hommes vivront d’amour, il n’y aura plus de misère

    Et commencerons les beaux jours, mais nous nous serons morts mon frère...’’

      

    Le MP3 : Télécharger « ¤ Quand les hommes vivront d'amour_.mp3 »

    Notes sur la chanson.

    Composée à Paris en 1956 par Raymond Lévesque et chantée chez-vous par Eddie Constantine, Bourvil Jean Sablon, Cora Vaucaire …, elle est venue à l’auteur du trouble qui le marqua face à la guerre d’Algérie qui sévissait alors. Elle est considérée chez-nous, et classée comme tel en 1992, comme la « plus belle chanson du siècle » (un peu prétentieux direz-vous, mais bon, passons..)

     

    Notes sur le morceau.

    PSR S970, Voix : Ambiant et Grand piano, Harmonica, Musette & Cajun accordéons.   Style : Super8-Beat4 (John Philips, sur le site de Joe Waters).


    20 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique